Skynet blogs


14/12/2003

Alphabétique

Cette nuit-là, les voyelles avaient décidé de se faire la belle.
 
Vers minuit, elles se glissent donc hors du dictionnaire pour rejoindre je ne sais quel horizon.
C'est le I qui le premier sort sans problème, suivi du E qui passe rapidement la tête et du U cramponné à deux mains sur le bord du bouquin. Le A semble avoir plus de mal, tandis que profitant de l'ouverture laissée par son corps grassouillet, le O s'infiltre si maladroitement que le livre se reclappe violemment, sans cependant réveiller les consonnes endormies. Plus personne ne bouge.
Soudain, le L se retourne et le Z commence à ronfler. Le F soupire et le M s'étire. Puis, le calme revient. Profitant de cette accalmie, A E I O et U quittent en cortège la bibliothèque et marchent vers la fenêtre de rez-de-chaussée. Là, tous s'alignent face à la nuit qu'éclaire une pleine lune de conte de fée. Le A et le O n'en reviennent pas de la beauté du spectacle. Le I pousse un cri d'effroi, à la vue d'un hibou affamé et le U tente au mieux de se réchauffer contre le E pensif. Le sentiment est partagé: quitter les lignes confortables qui les a vus naître, pour partir à l'aventure, ou rester auprés des consonnes qui les dominent depuis toujours.
C'est le I qui d'un ton autoritaire tranche: plus question d'hésiter, ils partent sans se retourner.
"Pour aller où?", s'inquiète le E.
"J'ai peur...", chuchote le A qui lui aussi se met à grelotter.
Le I semble mécontent d'une telle indécision quand, tout à coup, le dictionnaire se met à gronder, dans un vacarme de plus en plus fort. Le B est debout. La page 267 s'agite. Le G est furibond. Le H gesticule en onomatopées tronquées.
"Silence!", hurle Brrr qui, profitant de son statut de mot sans voyelle, prend la direction de cette révolution. "A, reprenez votre première place! Et vous tous, dispersez-vous sans plus tarder où l'on vous attend! Je ne sais quelle mouche vous a piqué mais sachez que, désormais, en syllabes, vous resterez."
 
C'est ainsi que A E I O et U perdirent leur signification de lettres isolées et n'y gagnèrent, non pas la liberté, mais une définition de classement. 

Écrit par Hollynx   |     |   |   2 passage(s)

Commentaires

Y ... aller ou pas ?

J'y vais : je revendique ma condition de sixième ;-))
k%

Écrit par : k%gar | 15/12/2003

L'histoire dit que Y n'étant pas de race pure (voyelle ou semi-consonne, selon le cas) les 5 autres voyelles ne l'avaient pas invité au voyage.

Écrit par : Hollynx | 15/12/2003

Les commentaires sont fermés.