Skynet blogs


14/04/2004

Page

Une feuille de papier, sur une table attend, dérisoire, une main qui habile et pour l'éternité, tracerait mémorables, un mot, une lettre, un dessin.
Un poète passe. Il écrit sa chanson, il emmène la feuille au paradis des rimes, l'entraîne au jardin de la versification puis, l'abandonne dans l'abîme des mots.
Un peintre passe. Il y dessine sa vie, il admire son oeuvre, la fignole puis, insatisfait, la jette sur le sol.
Un enfant passe. Il ramassse la feuille, il la plie et, en un tour de main, en fait un bateau si chimérique que celui-ci se noie en vogant, en vain, dans la flaque la plus proche.
 
Une feuille sur une table, meurtrie, souillée, tachée et encore humide, oubliée du monde, quitte une vie pour elle trop aride.

Écrit par Hollynx   |     |   |   14 passage(s)

Commentaires

... la page et ses 1.001 facettes... je ne m'en rendais même pas compte... bonne journée à toi

Écrit par : Nicolas | 14/04/2004

Je peux… ? J’espère que ma version te plaira.
Une page blanche, frémissante…
Un poète passe, griffonne… la fait vibrer sous ses vers, puis s’en va
Un peintre passe, peint et l’anime de ses couleurs, puis s’en détache
Un enfant passe, s’arrête, y plonge son petit nez, en fait un bateau coloré… qu’il fait naviguer si bien que les couleurs et les mots inondent la ville…
j’aime les histoires qui finissent bien
à plus ;)
tu m'as inspirée j'aimerais l'illustrer ?

Écrit par : imagine | 14/04/2004

l'histoire ne finit jamais bien, au mieux elle se répète Les mots et cette satanée bouteille ont inondé la ville et la table, rouge maintenant...
ouf, j'ai pu sauver la page, mes réflexes, avez-vous vu mon habileté, tiens, j'ai plié du coin gauche à l'angle droit, j'ai retourné la page blanche, ils avaient tous utilisé de l'encre sympathique...

Premier essai premier envol, du papier j'ai fait une fusée qui s'envole
vole vole vole vole

au delà de la ville au delà des maux...

Écrit par : xian | 15/04/2004

xian que t'ai ou ne t'ai-je pas fait pour me voir ainsi tjs assujettie à tes controverses ? ;)

Écrit par : imagine | 15/04/2004

Toutes vos historiettes.... me plaisent et j'en redemande, quelle qu' en soit la fin...

POUR IMAGINE, tu peux illustrer ce texte, pas de problème.

Écrit par : Hollynx | 15/04/2004

:o) une simple feuille...et une histoire si bien racontée!!!

Écrit par : tgtg | 15/04/2004

hep ! comme je "vois" ... mots et photos s'entre"mai"lent ... super ! A quand les odeurs ?
A+

Écrit par : Just-de-passage | 15/04/2004

.:. Un général peut écrire une page de l'Histoire.
Je préfère l'écrivain, qui écrit une page de la Littérature.
Même si la plume puisse être plus redoutable que le glaive ;~)

Écrit par : Azero | 15/04/2004

... Bonjour Hollynx....bon réveil....(je t'ai répondu sur mon blog concernant les "trucages" photos)

Écrit par : sioran | 16/04/2004

je me disais bien que ce Candide était farci de trucs...
un lapin par ci, une musique par-là, l'ami de passage a raison, offrons-nous les odeurs ! Titi, ces dames attendent que tu leur fasses quelquechose, dépêche toi avant que ce zéro au regard si doux ne nous coupe en tranches....

Écrit par : xian | 16/04/2004

si j'étais passé .. je t'aurais fait un beau dessin de fleurs .. et t'aurais écris des mots de poète triste

Écrit par : aramis-dingo | 16/04/2004

dparoles Quand l'inspiration vient en écrivant! Super.
Je viens de passer une matinée à disserter sur l'écriture dans un club très philo. Et toi, en quelques secondes tu as montré qu'on avait encore tout faux. Je suis maso puisque j'adore.
Je peux te publier ?

Écrit par : pierrot | 17/04/2004

D-Paroles... à découvrir absolument... Merci pour cette petite visite sympa.
Pas de problème, tu publies ce que tu veux: vivement se retrouver dans ton grimoire des mots!
Allez, je retourne à mes mots à moi: l'inspiration c'est comme la forme, il faut l'entretenir et j'avoue que, pour l'instant, le temps me manque un peu pour l'écriture (bien dommage...) et TOTALEMENT pour l'exercice physique (ce que je ne regrette pas!)

Écrit par : Hollynx | 18/04/2004

Aramis Et si le poète retrouvait sa joie de vivre...
Regarde par la fenêtre, profite du printemps naissant et dis-toi que la vie est belle et que tu as beaucoup de chance d'être là, tout simplement. Dès lors, le sourire inondera tes mots gris de mille couleurs-aquarelles.

Écrit par : Hollynx | 18/04/2004

Les commentaires sont fermés.