Skynet blogs


13/05/2004

Cornichon

Dans une belle maison d'un vallon wallon, sur un plateau disposé au milieu du salon, un énorme cornichon coincé entre une tranche de jambon et une touffe de cresson tomba amoureux d'un bel oignon.
Le chicon s'en aperçut mais ne dit rien à la salade de saison qui, quant à elle, draguait une magnifique darne de saumon. Le fripon fit mine de ne rien voir, camouflé derrière sa tranche de citron et jouant à l'espion, il surprit lui aussi l'embarras du cornichon à s'approcher du bel oignon.
Tel un étalon, le cornichon, cependant secoué de frissons, cherchait à tâtons à attirer l'attention de l'oignon en conversation bidon avec un stupide marron n'ayant rien à faire dans ce salon.
Soudain, au son de violons, une bande de gloutons entra, sans façon, par le balcon. Un bruit de talons, de conversations, de glaçons dans des verres et l'attaque aux harpons commença: une ration par-ci, une ration par-là et la gourmandise des invités eut raison des victuailles, malgré leurs jurons. Seuls restèrent sur le plateau, la rondelle de citron, le bel oignon et l'énorme cornichon, sans compter quelques traces de la salade de saison.
Le cornichon n'avait plus rien de l'étalon. Il sentait les démangeaisons de la peur lui parcourir le dos et se faisait du mourron à l'idée de ne jamais passer  à l'action.
Il prit de l'air à pleins poumons et s'apprêta à faire un bond quand une main puissante le saisit brusquement. Il sentit sa chaleur et l'haleine au whisky de son propriétaire qui lui mordilla la tête avant de le rejeter avec dégoût, dans le plat dépeuplé.
Et c'est ainsi que le pauvre cornichon atterrit sur le bel oignon qui, avec émotion, le prit dans son giron. 

Écrit par Hollynx   |     |   |   9 passage(s)

Commentaires

après le post précédent je me demanderai toujours ... quel est son moral?
et suis pas douée pour remonter le moral de quelqu'un
alors je me contenterai de dire
nous sommes nombreux à apprécier la lecture de tes "petits" mots
j'espère que cela contribue à te donner du tonus.

Contradiction: je souhaite te lire mais pas de savoir que tu ne te sens pas bien.

Dire que j'adorais les cornichons. Mais mon estomac ne les apprécie plus. hihi

Bonne nuit

Écrit par : francine | 13/05/2004

No problem, Francine Je me sens très très bien, rassure-toi: tonus et moral au programme.

Ce post était juste une explication aux comments du précédent du précédent.
Je ne change pas d'avis: il est plus difficile, pour moi, d'écrire dans la joie mais je pense pouvoir écrire en toutes circonstances, en faisant un petit effort. Une simple ambiance suffit parfois: l'écoute volontaire de telle ou telle musique, par exemple.

Bonne nuit à toi aussi.

Écrit par : Hollynx | 13/05/2004

l'écoute volontaire de telle ou telle musique tiens, pourquoi pas, comment n'y avais-je pas pensé, je tourne le bouton hop déjà ça commence bien, je tiens le bouton en main ,je le regarde avec attention, la petite vis s'est échappée qui sait où
dans le tiroir, j'ai toujours un tiroir sous la main comme les dames ont un sac, bien rempli de tout l'inutile possible si si une petite pince va me permettre de tourner cette tige
ronde
elle est ronde, cela glisse mais patience et longueur de temps font plus que force et
rondjudju
paf
ce truc chante
voilà j'ai compris l'électronique, une bonne baffle et ça vous distille les notes
comment trouver cornichon, puisque je suppose l'écriture vient de ce mot-là qui traîne son écologique couleur dans le vinaigre.
Bien que je me demande, je me pose des questions, qui a envie de lire quelque texte qui soit sur ce cucurbitacé hymalayen inséparable des charcuteries teutonnes...
qui ?

Écrit par : xian | 13/05/2004

MERCIIIIIII... pour le post précédent :-)
Très touchant.
Bonne journée à toi (...)

Écrit par : Julie | 13/05/2004

.:. Spécialement à ton attention, j'ai concocté une petite nouvelle pour que tu puisses enfin ... dormir dans un avion ;~)

Écrit par : Azero | 13/05/2004

DORMIIIR ? Et je ne saurais jamais que j'ai crashé...
Pas question, quant à faire, je veux tout vivre.
A part ça, très belle nouvelle. Belle enfin, question de mots! J'aime...

Écrit par : Hollynx | 13/05/2004

En passant... Les cornichons sont au jambon ce que les citrons sont au poisson.

Écrit par : wink | 13/05/2004

... j'aime ton texte sur les mots, cette manière de nous expliquer que chacun a en nous, un moment qui lui est propre, propice à l'écriture... bonne soirée...

Écrit par : Nicolas | 14/05/2004

:o) que c'est mignon tout rond :-)

Écrit par : tgtg | 15/05/2004

Les commentaires sont fermés.