Skynet blogs


28/05/2006

La petite souris et la dent de lait

La boîte s’ouvrit avec un léger son métallique : clac ! Je pensais qu’elle était vide car si légère… En fait, elle contenait une dent. Une toute petite dent de lait oubliée, une incisive. Ma première incisive, tombée aux alentours de mes 5 ans.
C’était donc là qu’elle se cachait depuis toutes ces années ! C’était donc dans cet écrin que l’avait cachée la petite souris que tous les enfants attendent avec impatience.
Mais j’y pense… connaissez-vous la Petite Souris ?
Certains disent qu’elle n’existe pas. D’autres prétendent qu’elle surgit de nulle part, une fois un enfant édenté endormi, qu’elle se glisse sous son oreiller pour n’en ressortir que les bras chargés du trésor d’émail et la poche allégée d’une pièce de monnaie sans grande valeur. J’en ai entendu d’autres dire qu’elle en faisait des pendentifs ou, qu’affamée, elle l’avalait goulûment, de peur qu’un rôdeur nocturne ne la lui arrache.
C’est une toute petite souris verte. Ses yeux sont vifs et son regard perçant. C’est évident pour partir à la recherche des dents de lait sous les oreillers bien tassées des enfants endormis !
La nuit venue, elle sort précautionneusement de son trou. Elle ne fait pas de bruit car ses pattes sont recouvertes de chaussons. De petite, elle devient menue et ses mouvements imperceptibles. Autour du cou, elle porte une gibecière dans laquelle elle glisse la monnaie d’échange à la capture de la dent.
Ainsi parée, elle attend minuit, puis après avoir pris une profonde inspiration, elle s’introduit sous l’oreiller désigné.
Dans l’obscurité totale, en des gestes sûrs, elle retire la pièce de son sac, y glisse la dent et repart aussi vite que lui permettent ses petites pattes.
Voilà pourquoi on ne la voit jamais.

Par une nuit étoilée, pourtant, je l’ai rencontrée. Nous avons échangé quelques mots et nous nous sommes quittées : elle avec ma dent et moi, avec la pièce de monnaie qu’elle avait apportée. Elle s’est montrée à moi parce que je n’étais plus une enfant et que j’avais gardé en moi un cœur d’enfant qui souffrait de n’avoir pu vivre cette expérience à 5 ans car, de mon temps, les souris vertes portant des chaussons aux pattes, cela n’existait pas…

Écrit par Hollynx   |     |   |   4 passage(s)

Commentaires

Pas de petite souris pour moi non plus, à l'époque. Mais alors... où sont donc passées mes dents ? 8-)

Écrit par : L'O urse | 29/05/2006

^^ Vi c'est tout mimi l'histoire de la petite souris.
Pour moi elle passait toujours en laissant 5 ou 10 Frs suivant la dent ;p
Mais pour mes dents de sagesse, elle n'est pas passée, mes dents reposent dans une boite de caviar vieille d'un noel =)

Écrit par : Caro | 30/05/2006

Quelle chance Pas seulement d'avoir rencontré cette impertinante petite souris, mais d'avoir gardé ton coeur d'enfant.
@+

Écrit par : aeraine | 01/06/2006

Et toutes mes dents... les bonnes !

Écrit par : Hollynx | 01/06/2006

Les commentaires sont fermés.