Skynet blogs


26/08/2006

Trente minutes

Il me reste trente minutes.
Non, pas trente minutes à vivre. Enfin, je l’espère !
En vérité, je dispose de trente minutes avant de fermer la porte de mon bureau et oublier le boulot.
Que faire de trente minutes ?
Pas question d’entamer un nouveau dossier et je n’ai pas envie de nettoyer le poisson rouge. Ranger un tiroir ? Après une journée aussi remplie, où trouver l’énergie nécessaire à cette tâche ? Je mangerais bien un biscuit. Il n’y a plus de café et je fais régime depuis hier. Lire un chapitre de mon nouveau livre… Judicieux mais je vais être tentée de lire le suivant et pas question de faire des heures sup. Regarder les oiseaux par la fenêtre et tenter la photo qui fera de mon blog-photo le plus visité demain. Il pleut !

Il me reste vingt minutes.
Le temps passe si vite quand mes idées à le faire passer me surpassent. Je vais rédiger un article pour mon autre blog, je dispose exactement des minutes nécessaires. Comment est-ce possible, je n’ai pas les références ni les notes indispensables à cette tâche ?
Que vais-je donc faire de ces vingt minutes ? Je pourrais déjà fermer à clef la barrière de la propriété, mais si un dernier patient se présentait pour sonner…

Il me reste dix minutes.
Pas le courage de ranger les puzzles éparpillés ou les cubes dispersés. Je le ferai demain car des pièces ont rampé sous l’armoire et il fait trop sombre pour les apercevoir. Pourtant, me mettre à quatre pattes me permettrait de faire les abdos que je me promets de faire depuis des semaines. Non, dix minutes d’abdos, c’est bien trop ! Arroser les plantes ? Voilà ce qu’il me faut. Où est mon arrosoir, elles chancellent de soif ?
Mais, je rêve…il est l’heure ! Où sont donc passées mes dix minutes, mes vingt minutes, mes trente minutes ?
Pas le temps de chercher, je suis en retard.

Écrit par Hollynx   |     |   |   2 passage(s)

Commentaires

AH- le temps qui passe... C'est la vie qui se déroule à nos pieds et sur laquelle on marche sans regarder, sauf lorsque le temps manque...ou qu'il nous surprend à ne rien faire.
@+

Écrit par : aeraine | 29/08/2006

Et ce post-ci est peut-être cette autre chanson de Grand corps malade : Midi 20.

Écrit par : Féflor | 30/08/2006

Les commentaires sont fermés.