Skynet blogs


08/01/2007

Sans plus, sans moins

Le réveil ayant sonné, il se leva comme tous les jours, sans plus, sans moins. Il lut les titres du journal et but un café noir. Il passa sous la douche et enfila des vêtements neufs. Il ferma la porte de son appartement et tourna la clef dans la serrure. Il descendit l’escalier et frissonna sur le bord du trottoir. Il remonta le col de sa veste et disparut dans la foule de ce lundi matin.

On le retira de la foule et on écarta son col. On le réchauffa au milieu du trottoir et on le monta dans le véhicule. On tourna le coin et on ouvrit les portes de la réa. On lui enleva ses vêtements neufs et on le passa sous contrôle. On lui fit boire une substance blanche et on le vit dans le journal, sans moins, sans plus. Il ne se coucha pas comme tous les jours, sa dernière heure ayant sonné.

Écrit par Hollynx   |     |   |   2 passage(s)

Commentaires

Triste réalité. Les heures nous sont comptées.
Profitons-en !

Écrit par : l'O urse | 13/01/2007

ce texte donne froid dans le dos! Il est tellement vrai! et malgré tout il me fait sourire parce qu'il me rappelle la maman d'une copine d'école qui lui disait toujours: lave-toi bien, sois propre ma fille, ne sors pas avec du linge pas net, on ne sait pas ce qui peut arriver, si tu as un accident, tu auras honte! pa si bien parce qu'elle était d'origine d'Europe de l'Est et ne parlait pas trés bien le Français, mais qu'est ce que je l'aimais cette vieille dame!
Bisous!

Écrit par : mimi | 04/06/2007

Les commentaires sont fermés.