24/04/2007

Chacun son tour

Un peu de moi, un peu de lui et ce fut nous.
Un peu de lui, un peu de moi et ce fut toi.
Nous et toi, puis toi et moi, sans lui.
Tu devins toi avec moi, puis toi à côté de moi.

Maintenant c’est toi, elle et moi avant d’être elle et toi, sans moi. Vous quoi, car si lui et moi n’avions pas été nous, tu n’aurais pas été toi, alors comment aurait-elle fait pour, avec toi, devenir vous ?
Un peu d’elle, un peu de toi et ce sera vous. Un peu de toi , un peu d’elle et ce sera lui, elle ou eux, vous quoi et je ne serai probablement plus moi...

Missing image

Le carrousel de la vie : chacun a droit à un tour, personne n’attrape jamais la floche.

Écrit par Hollynx   |     |   |   2 passage(s)

19/04/2007

Tant, plus, encore

Missing imageJe voudrais tant écrire souvent mais je n’ai le temps que d’écrire peu, c’est malheureux. J’aimerais écrire le temps de tant de peu afin qu’il s’étire à devenir plus, mais le plus se mêle au temps et je n’ai plus qu’à me dire que ce n’est rien. Rien de plus que l’empressement à vouloir écrire plus souvent. Le temps d’écrire mon malheur et c’est déjà l’heure de me dire que j’ai finalement eu le temps d’écrire un peu, c’est heureux. J’ai démêlé le temps à ne rien faire et j’ai pu écrire ces quelques mots. Je voulais écrire plus ou tant ou rien ou encore mais ce n’est plus l’heure, allons nous coucher.

Écrit par Hollynx   |     |   |   3 passage(s)

13/04/2007

Seul face à son destin

Missing image

Il tourna la tête et ne vit plus que le vide. Il tourna les talons et ne vit plus que le plein. Que choisir dans une telle situation ?
Il regarda en haut et ne vit que le bleu. Il regarda en bas et ne vit que le vert. Que choisir dans un pareil cas ?
Mais où diable était-il ? Qui donc était-il pour se poser de telles questions ?
Il n’était que lui face à l’angoisse : la peur d’aller de l’avant et de tomber, la crainte de reculer et de trouver un mur. Il n’était que celui dont le stress du futur fait baisser la tête et l’immensité du présent hausser les yeux.
Alors il choisit de s’asseoir un instant et il se mit à rêver. Le vide se remplit du plein et le bleu lié au vert devint son destin et il s’endormit en attendant le lendemain…

Écrit par Hollynx   |     |   |   4 passage(s)

08/04/2007

Je vous souhaite à tous un bon dimanche de Pâques...

Il commençait à se faire tard et il s'ennuyait. Il se retourna et ne vit que la paroi qui l'entourait. Le plafond était immaculé et les murs d'un blanc étouffant. Il frappa une première fois mais personne ne vint à lui.

paques_gif01

Il frappa une seconde fois mais personne ne l'entendit. Alors il s'agita, il s'énerva, il cogna de la tête, des épaules et soudain la nuit se fit jour, en un bruit de fracas. Il resta un moment sans bouger puis il distingua dans la lumière du soleil, qu’il voyait pour la première fois, le visage aimant de sa mère.
Le poussin ébouriffé ouvrit le bec et la poule lui répondit de la même façon.
Désormais, il était sur le chemin de devenir un coq.

Écrit par Hollynx   |     |   |   2 passage(s)

03/04/2007

Un rayon de soleil


Un rayon de soleil et tout est différent : l’odeur de ma maison, la clarté de mon balcon, les sons de ma rue, l’humeur de mon esprit et le tonus de mes muscles.
Une impression de beauté, de force, de joie s’empare de moi. Une envie de soulever des montagnes, de déplacer des forêts, de bouger, de respirer, de partir à l’aventure.
De bouger où ? De respirer quoi ? De chercher quelle aventure ? Il n’y a pas de montagnes dans mon quartier et les forêts sont de tout petits bois.

Qu’à cela ne tienne, je travaille de bonne humeur, j’ouvre les fenêtres de ma cuisine, le terril d’à côté est mon Everest et les mauvaises herbes de mes jardinières une forêt que j’élague de tout mon cœur. Les premières mouchettes sont mon safari photos que je poursuis jusqu’aux dernières heures du jour. Je plante de nouvelles pensées et mes pensées s’envolent au-delà des fleurs en des bouquets de projets pour demain.
Demain qui sera encore plus chaud, encore plus beau, tel de grands sauts vers l’été qui, déjà, s’empare de moi en une valse à l’unisson.

Écrit par Hollynx   |     |   |   1 passage(s)