Skynet blogs


07/07/2007

Le temps des vacances

Un petit voyage de rien du tout, un minitrip et me revoilà de retour. Que tout me semble si familier ! Si différent aussi. Commme le disait Stendhal : ce que j’aime dans les voyages, c’est l’étonnement du retour. Comme vous aviez raison, Monsieur !

Missing image

C’est à peine croyable : ce fauteuil qui me semblait si vieux, paraît beaucoup plus jeune aujourd’hui, le salon beaucoup plus grand et la cuisine beaucoup plus claire. Ce portrait fait très bien sur la cheminée et ce vase n’est pas vraiment à donner à la prochaine fancy-fair du quartier.
Pourquoi diable avoir voulu repeindre l’escalier ? Il peut encore durer des années dans ce jaune lumineux que le bois de la rampe met si bien en valeur. Une petite lampe dans l’entrée ferait plus joli c’est vrai, mais cela n’a rien d’urgent, ouvrons davantage la tenture en attendant.

Une bonne nuit, des images plein la tête puis les valises à défaire, le linge à trier, la lessive à repasser, les factures à payer et la vie reprend son court.

Un petit voyage de rien du tout, un minitrip et me voilà de retour . Que tout me semble si familier ! Si peu différent aussi, le charme du retour terni par les habitudes de l’existence.

Écrit par Hollynx   |     |   |   3 passage(s)

Commentaires

Le voyage... c'est toujours bonheur et déception, à l'aller comme au retour. C'est une des raisons pour lesquelles je n'en suis pas trop friand.
Bon retour et a+

Écrit par : Etienne | 07/07/2007

Voyage, voyage Chacun vit "son" voyage un peu à sa propre image : "Dis-moi comment tu voyages, je te dirai qui tu es".

Pour avoir parcouru notre (encore) belle planète dans tous les sens pendant près de quarante ans, je peux prétendre connaître la question. J'aime partir (heureusement pour mon boulot!) et j'aime revenir. Cependant, par exemple, j'adore le Japon, mais je déteste Tokyo (où j'ai passé quelques semaines à plusieurs reprises). J'adore la France, mais (presque tous les) les Parisiens me donnent de l'urticaire. Je me sens chez moi à Venise, où je vais presque chaque année, mais je ne saurais pas y habiter toute l'année. Je suis allé des dizaines de fois à New York, mais je redécouvre la ville à chaque fois. Etc, etc.

Il y a tellement de façon de voyager, de partir, de revenir, de rester, de quitter: et puis ce charme indéfinissable de la découverte, toujours recommencée, surtout en compagnie d'un être aimé, qui s'émerveille de ce que vous ne voyez pas, ou plus...

Écrit par : Owen | 08/07/2007

Quelle chance ! ...ou n'avez pas encore vu, il doit bien rester des coins qui te sont inconnus ! Je plaisante car je sais qu'il y en a... 2ou 3.... Je m'inscris sur ton billet de départ :-)

Écrit par : Hollynx | 08/07/2007

Les commentaires sont fermés.