29/02/2008

Pas ce soir

Missing image

Qu’écrire sur la page blanche ?
Mon stylo griffonne des mots qui sonnent faux. Des mots qui sonnent creux. Ils finissent bien par former une histoire, mais voilà que les personnages refusent le scénario, les sentiments échangent leurs rôles, les lettres et les sons se bousculent, les ratures remplissent l’espace et, pour couronner le tout, ce désordre m’accable au point que je manque par deux fois de m’endormir. Qu’écrire sur une feuille rebelle ?

A présent, les idées refusent de se mettre en place, tandis que mon imagination n’a d’égal que le blanc du blanc de la feuille. Qu’écrire quand tout va bien ? Quand les vacances vous aspirent, quand le beau temps vous appelle, quand tout est gai et que l’amour vous fait face ?

Je n’écrirai pas ce soir...
Je ne remplirai pas la page blanche, je refermerai mon stylo et je m’en irai dormir afin que, demain, l'encre bleue s’accouple avec la feuille blanche et qu’en jaillisse un texte, fruit de leur complicité retrouvée.

Écrit par Hollynx   |     |   |   3 passage(s)

20/02/2008

L'histoire du vert et du rouge

Missing imageSur la route, gisait un passage pour piétons qui se lamentait de ne servir qu'à faire traverser les gens. A ses côtés, trônait le feu de signalisation qui se vantait de les inviter au passage. J'étais parmi ces gens qui jouaient leur jeu en piétinant le passage pour piétons et en regardant d'un air intéressé le feu devenir vert.
Je me rendis soudain compte du ridicule de la situation qui s'imposait à moi : des bandes blanches que je foulais du pied et un rond vert que je guettais impatiemment, du coin de l'œil. Et nous faisions tous pareil : attendre, anxieux, une couleur verte pour ensuite courir à l'assaut de lignes blanches.

Alors me vint une envie : profiter du feu rouge pour traverser la chaussée sur le côté des bandes blanches. Je me mis sur le bord du trottoir, m'assurant qu'aucun danger ne pointait le nez sur ma route, je fis un petit écart vers la gauche, j'eus un moment d'hésitation, avant de diriger paisiblement mes pas à la lueur du cercle rouge qui me faisait face.

Quelle sensation de liberté que cet esprit rebelle qui me poussa à prendre cette décision téméraire ! Quelle frustration aussi quand, me retournant pour constater que mon initiative avait réussi, je m'aperçus que des milliers d'autres gens avaient eu la même idée que moi.

Il n'est plus bon d'oser enfreindre les interdits !

Écrit par Hollynx   |     |   |   0 passage(s)

14/02/2008

Amour, pas toujours

Missing image(Petite reprise, en cette période de Saint-Valentin...)

Il ajusta son tir, sortit la langue comme pour mieux viser, ferma un œil, ne bougea plus d’un millimètre et lâcha la flèche d’un geste sûr.
Celle-ci vint se planter dans le mollet d’une vieille dame qui lisait tranquillement un roman sur un banc, non loin du lac. Machinalement, elle se frotta la jambe.
Il réajusta son tir, pinça la bouche et, concentré, lâcha à nouveau la flèche qui se mit à tourner sur elle-même avant de piquer du nez dans l’herbe fraîchement coupée de la pelouse municipale.
Ne se décourageant nullement, il entreprit un troisième essai.
Cette fois, la flèche se dirigea sans hésiter vers un balayeur du parc qui la reçut dans l’épaule.
Il sursauta à peine et tendit le bras comme pour reposer son articulation endolorie par l’effort.

Cupidon haussa les épaules et soupira : l’amour n’est plus ce qu’il était…

Écrit par Hollynx   |     |   |   4 passage(s)

07/02/2008

Le temps qui m'enchaîne

Missing image

Regarder le temps qui passe, lasse
Regarder le temps qui passe, me glace
Je veux arrêter le temps
Je veux emprisonner le temps

J'en oublie mes chaînes, c'est lui le maître...




Écrit par Hollynx   |     |   |   0 passage(s)