Skynet blogs


13/05/2008

Cinéphilement nôtre

C'est l'heure de la dernière séance et le public se fait rare. Dans une salle obscure du centre-ville, il ne reste que quelques cinéphiles impénitents commentant le film et un couple d'amoureux s'embrassant amoureusement. Je suis assise au dernier rang. Ma vie est un cinéma de quartier, j'y joue le rôle principal sans même en connaître le scénario.

Missing image

Le machiniste rembobine le film, dès le générique de fin terminé et les lumières s'allument brutalement, tandis que je repasse en seconde partie de séance privée le film qui tournait dans ma tête.
A mon tour, je me lève et je quitte la salle, un peu déçue.

Écrit par Hollynx   |     |   |   0 passage(s)

Les commentaires sont fermés.