Skynet blogs


02/03/2009

La brisure


Passent les heures. Passent les saisons. Passe la vie. Reste la mort.

Missing image

Il est des choses inacceptables comme cet arrêt sur images, cette fin des choses telle un coup de canif, accroc irréparable dans le cours du temps devenu soudain définitif.

Toute une existence, des mots, des rires, des odeurs, des musiques, des touchers, des images, des souvenirs qui se figent, s'effacent et qui disparaissent à tout jamais.
Le noir, le silence, le vide, l'absence et puis le rien.
Où s'en vont les mots, les sens, les pensées, les plaisirs ? Où s'en vont mourir les regards, les souvenirs, les ambitions, les projets ? Où es-tu, toi que j'ai connu, toi que j'ai croisé, toi que je n'ai pas rencontré ? Et je reste là à ne pas savoir, à ne pas comprendre, à refuser.
Comment le monde peut-il tourner sans tous ces gens disparus, sans tous ces êtres pas encore là ?

Où donc étais-je ? Où irai-je ?
Je veux rester, je veux être au présent, je veux continuer sans plus bouger.

Arrêter le temps pour qu'il ne devienne pas rien, pour qu'il reste tout avec moi et pas sans.

Écrit par Hollynx   |     |   |   4 passage(s)

Commentaires

voila! j'ai un peu ressenti çà il y a peu alors que le fils d'une jeune femme que j'ai connue enfant et qui lui était un peu comme mon petit fils a eu un accident mortel de moto. le vide absolu sans lui à se demander mais comment la terre peut-elle continuer sa ronde? imaginer sa 1ère nuit sous terre, l'abandon forcé... je sais c'est morbide et pourtant hélas si vrai. il n'y a rien et il y a tout en unÊtre humain. il y a les souvenirs et le sentiment pourtant qu'ils n'aboutiront jamais. il y a les projets mais qui ne prendront pas forme, ils restent là, inachevés.
alors être là et continuer, vivre, rire, chanter mais une cicatrice, une de plus: ce sont elles qui font la vie et rien d'autre je crois.
bise amicale, à bientôt!

Écrit par : mimi | 03/03/2009

Oui ce texte a pour moi des résonnances profondes. A chaque deuil, se reconstruire parce que la mort est un invariant dont seule la date est modifiable, ce qui est bien un tout petit détail.

Écrit par : pierrot | 04/03/2009

Ton texte force à la réflexion.
Je viens d'avoir un accident de voiture sur l'autoroute et il s'en est fallu de peu que ma femme et moi ne soyons partis vers d'autres cieux.
Que doit-on penser? Sommes nous des miraculés?
Qui écrit dans le grand livre?

Écrit par : Eifel | 04/03/2009

Je ne sais pas qui écrit dans le grand livre mais les chapitres ne se terminent pas toujours très bien...
Ce texte est un bout de moi et tant mieux si la réflexion lui succède.
Nous y trouverons chacun un peu de nous, c'est certain alors, le mieux est de profiter au maximum de la vie...

Écrit par : Hollynx | 04/03/2009

Les commentaires sont fermés.