06/08/2007

La détresse du réveil-matin

Missing image
Je suis le vieux réveil qui se lève tôt. Toujours de bonne humeur, je laisse échapper ma joie dès l’aube du jour. Que les hommes sont étranges : ils y répondent par un solide coup de poing.
Quelques instants plus tard, je chante à nouveau mon allégresse de voir se dessiner une si belle journée et, à nouveau, ils s’énervent et me lancent leur oreiller. Pourtant la veille, c’est avec mille et une précautions qu’ils avaient réglé mes aiguilles et chatouillé mon dos à tours de remontoir.
Vraiment, le monde des humains a des raisons que le monde des objets ne peut comprendre…

Écrit par Hollynx   |     |   |   0 passage(s)